artherapies.fr

Déontologie
Code de déontologie de la Fédération Française des Arts-Thérapeutes :
1. Obligations générales :
1.1.1 - L'art-thérapeute a une formation professionnelle approfondie, théorique et pratique, apte à créer une compétence de praticien en art-thérapie
1.1.2 - L'art-thérapeute a une solide pratique dans au moins une discipline artistique.
1.1.3 - L'art-thérapeute pratique régulièrement une discipline artistique.
1.1.4 - L'art-thérapeute doit s'assurer une supervision ou un contrôle de sa pratique par un tiers qualifié, comme un autre art-thérapeute.
1.1.5 - L'art-thérapeute a le devoir de donner les meilleurs soins dans les limites de ses compétences et d'agir dans l'intérêt du patient.
1.1.6 - L'art-thérapeute comme tout professionnel de la santé est soumis au secret professionnel dans les conditions définies par la loi. Il doit s'assurer que toute personne travaillant avec lui respecte le secret professionnel.
1.1.7 - L'art-thérapeute connaît le domaine de compétence des autres professionnels de la santé et/ou du social.
1.1.8 - L'art-thérapeute collabore si nécessaire avec d'autres professionnels de la santé et/ou du social pour offrir au patient des soins compatibles et coordonnés avec d'autres traitements ou thérapies de celui-ci.
1.1.9 - L'art-thérapeute doit veiller à garantir son indépendance professionnelle.
1.1.10 - L'art-thérapeute doit travailler dans des conditions matérielles adaptées à la pratique de la discipline artistique qu'il propose.
1.1.11 - L'art-thérapeute fixe lui-même ses honoraires en conscience.
1.1.12 - Un art-thérapeute qui remplit un mandat électif ou une fonction administrative ne peut en user pour augmenter sa clientèle.
1.1.13 - Un art-thérapeute doit éviter toute fausse représentation en ce qui concerne son niveau de compétence professionnelle ou les services qu'il propose.
1.1.14 - L'art-thérapeute doit s'abstenir d'accepter, en plus de sa rémunération, tout avantage ou commission relatif à l'exercice de sa profession. De même l'art-thérapeute ne doit offrir un tel avantage ou commission pour développer son activité.
1.1.15 - L'art-thérapeute doit suivre les normes de sa profession plutôt que celles énoncées dans les autres services professionnels.
2. Obligations envers le patient :
2.1 - Les modalités du contrat thérapeutique :
2.1.1 - L'art-thérapeute doit informer son patient éventuel sur tous les aspects de son activité susceptibles de l'aider à décider de s'engager ou non dans l’art-thérapie.
2.1.2 - L'art-thérapeute doit définir les modalités du contrat thérapeutique pour lequel l'art-thérapeute et le patient s'engagent (honoraires, horaires, durée, conditions de travail, etc...).
2.1.3 - Dès lors que l'art-thérapeute est engagé dans un contrat thérapeutique avec un patient, il s'engage à lui donner personnellement les meilleurs soins.
2.1.4 - Le patient est libre de s'engager dans le contrat thérapeutique avec l'art-thérapeute de son choix et peut interrompre les soins quand il le souhaite, dans ce cas l’art-thérapeute peut émettre un droit de réserve.
2.1.5 - L'art-thérapeute facilite le changement de thérapeute ou l'arrêt du travail entrepris lorsque cela lui semble nécessaire en tant que professionnel ou lorsque le patient ne tire plus d'avantages de ses soins.
2.1.6 - L'art-thérapeute n'est jamais tenu de s'engager dans un soin.
2.1.7 - L'art-thérapeute ne peut interrompre un contrat thérapeutique avec un patient sans raison valable. Sont considérées comme raisons valables, les motifs suivants :
• Le patient ne tire plus d'avantages des soins de l'art-thérapeute.
• La technique artistique dominante proposée par l'art-thérapeute s'avère inadaptée aux besoins du patient.
• L'art-thérapeute est en conflit d'intérêt.
• Les conditions personnelles de l'art-thérapeute risquent de compromettre la qualité de ses soins.
• Incitation du patient à commettre des actes illégaux, frauduleux ou contraires au code de déontologie.
2.2 - Le respect de la personne :
2.2.1 - L'art-thérapeute respecte l'intégrité et les valeurs propres du patient, dans le cadre du processus de changement.

2.2.2 - L'art-thérapeute s'abstient de toute relation sexuelle avec le patient. Lors des séances d'art-thérapie en groupe, l'art-thérapeute interdit le passage à l'acte sexuel entre participants et tout acte physique dommageable aux personnes et aux biens.

2.2.3 - Dans le cadre de sa pratique professionnelle, l'art-thérapeute instaure une règle de non-violence sur les personnes et sur les biens.

2.2.4 - Dans le cadre de sa pratique professionnelle, l'art-thérapeute évite toute action visant à diminuer ou violer les droits légaux ou civils des patients.

2.2.5 - L'art-thérapeute respecte l'anonymat des personnes qui font appel à ses services.

2.2.6 - Lors de la mémorisation des données ou d’oeuvres relatives au patient, sous toute forme de support, l'art-thérapeute doit s'assurer de la confidentialité de ces données.

2.2.7 - En cas d'enregistrement d’oeuvres ou de séances, le patient doit y consentir préalablement par accord écrit.

2.2.8 - En cas d'utilisation de données concernant le patient lors d'interventions professionnelles de l'art-thérapeute ou de publications sous toute forme de support, l'art-thérapeute doit veiller à l'anonymat de la personne ou s'abstenir de divulguer des informations permettant son identification.

2.3 - Le respect des oeuvres du patient :

2.3.1 - Les oeuvres produites par le patient sont sa propriété.

2.3.2 - L'art-thérapeute et le patient doivent s'entendre sur le lieu de conservation des oeuvres, pendant et après la thérapie en adéquation avec les objectifs de soin.

2.3.3 - En cas d'utilisation publique des oeuvres d'un patient (conférence, exposition, enseignement), le patient doit donner son consentement par accord écrit après avoir été correctement informé des clauses de leur utilisation.

2.3.4 - Dans le cadre de l’art-thérapie, il ne peut y avoir d’exploitation financière des oeuvres des patients.